Comment valorise-t-on le PVC rigide ?

Aujourd’hui, deux modes de valorisation du PVC rigide existent :

– le recyclage : le PVC est réintroduit en boucle ouverte dans de nombreuses applications ;

– la valorisation énergétique : le PVC est utilisé comme combustible.

 

La filière de valorisation énergétique du PVC rigide n’est pas abordée dans cette fiche car elle n’est pas spécifique aux déchets du BTP.

Quels sont les acteurs français de la filière de recyclage du PVC rigide et où se situent-ils ?

Cette cartographie ne représente pas les points de collecte de déchets mais les acteurs constituant les différentes étapes de la chaîne de valorisation du déchet.

Retrouvez les points de collecte dans la partie « Pour aller plus loin ».

De quelle manière la filière est-elle organisée ?

Quelles sont les conditions d’acceptation des déchets de PVC rigide ?

Ce cahier des charges est donné à titre indicatif. Les conditions d’acceptation peuvent varier selon les collecteurs. Il est donc fortement recommandé de contacter le collecteur pour s’assurer des conditions d’acceptation.

Déchets acceptés

Profilés de fenêtres exempts de verre.

Portes fenêtres.

Volets roulants.

Volets battants.

Persiennes.

Jalousies.

Clôtures.

Portails.

Goulottes électriques.

Tuyaux et raccords (sans aucun corps étranger).

Avec : 

  • joints et traces de verre admis ; 
  • renforts métalliques admis ; 
  • broyage du PVC en amont possible.

 

 

Déchets refusés

Jouets.

Mobilier.

Pots de fleurs.

Bouteilles plastiques.

Autres plastiques (gaines PE…).

Tout autre déchet dont dormants associés à du bois.

 

A noter : les déchets refusés dans cette filière peuvent faire l’objet d’une autre filière de valorisation.

Conditionnement

Benne de grande capacité.

Alvéoles dédiées non couvertes.