Les déchets du bâtiment : un enjeu de l’autre côté de l’Atlantique

Le 24ème congrès Construction ReCycle, organisé par le 3R MCDQ[1] et qui réunit les plus importants intervenants de la chaîne de valeur de l’industrie de la construction, de la rénovation et de la démolition au Québec, s’est tenu les 17 et 18 février derniers.

Pour la 2ème fois, la plateforme collaborative DÉMOCLÈS était conviée aux échanges pour illustrer un travail sur la chaîne de valeur du bâtiment, un exemple à reproduire outre Atlantique. L’ADEME était aussi valorisée pour partager les évolutions réglementaires récentes en matière de gestion et de prévention des déchets du bâtiment.

Florence GODEFROY (ADEME) a ainsi présenté les principales caractéristiques des déchets du bâtiment en France, les spécificités et le mode de fonctionnement de la REP, ainsi que les enjeux de la traçabilité.

Rym MTIBAA (ecosystem/ DÉMOCLÈS) a présenté l’Appel à Projets 50 maîtres d’ouvrage exemplaires et la boîte à outils du diagnostiqueur. Et surtout, elle a approfondi le concept de la traçabilité comme outil de création de valeur par opposition à un outil de contrôle, ainsi que le projet de création d’une Entité Multi-Acteurs pour la Traçabilité des déchets du bâtiment en France.

Était également présent à cette session Saint Gobain France qui a fait une présentation de la stratégie du fleuron de l’industrie des produits et matériaux de construction du bâtiment en matière d’économie circulaire. Cette présentation a concerné plusieurs pays où Saint-Gobain a développé des filières de recyclage.

Pour connaitre le programme du congrès rendez-vous sur leur site.

[1] Regroupement des Récupérateurs et des Recycleurs de Matériaux de Construction et de Démolition du Québec