Appel à Projets : où en sont les lauréats des chantiers exemplaires ?

Il y a un an, le 12 mars 2020, Démoclès lançait l’appel à projet « 50 MOA exemplaires » pour accompagner des maîtres d’ouvrages engagés à améliorer leurs pratiques en termes de prévention et gestion de leurs déchets de chantier de démolition et réhabilitation significative. Depuis, ce sont 47 MOA qui ont mis un coup d’accélérateur à leurs opérations pour y intégrer une démarche d’économie circulaire.

Parmi les lauréats bénéficiant d’un accompagnement « chantier exemplaire » (informations sur les modalités d’accompagnement de l’appel à projet disponibles ici), certains d’entre eux se sont entourés d’un AMO économie circulaire afin de les accompagner de manière opérationnelle tout au long de l’opération (pour rappel, notre accompagnement ne se substitue pas à une mission d’AMO mais prend la forme d’un conseil personnalisé). Notre mission a consisté à les aider dans la rédaction des pièces de consultation pour cette prestation (1001 vies Habitat, Conseil Départemental du Centre Val de Loire).

La première étape pour enclencher ces chantiers exemplaires est la réalisation d’un diagnostic PMD permettant d’identifier les produits, matériaux et déchets en présence afin d’anticiper au mieux la gestion qui pourra leur être appliquée. En s’appuyant sur le guide Démoclès de bonnes pratiques pour la réalisation d’un diagnostic PMD et les enseignements du dernier webinaire des « Mardis de Démoclès », nous leur avons donné les clefs pour construire un cahier des charges précis et structuré, préalable indispensable à la réalisation d’un diagnostic PMD de qualité. Les premiers diagnostics PMD sont en cours de réalisation à l’OPAC36 ou encore au Conseil Départemental du Centre Val de Loire.

Pour certains chantiers, des diagnostics déchets étaient déjà réalisés préalablement à l’accompagnement : il s’agit déjà d’une bonne base de travail pour faire évoluer ces derniers vers des diagnostics PMD en remobilisant les diagnostiqueurs (Sarthe Habitat, Conseil Départemental de Seine Saint Denis).

En amont des travaux, il est également important que les missions de chacun soient bien définies et notamment celles du MOE, véritable chef d’orchestre du chantier. En l’absence d’un AMO économie circulaire, c’est lui qui aura la charge de veiller au respect des engagements des entreprises sur la prévention et gestion des déchets (dépose sélective et tri correctement réalisés, SOGED respecté…) et de centraliser les documents de traçabilité (BSD et BSDA, registre de chantier). En ce sens, il est important d’intégrer ces missions spécifiques aux cahiers de charges des MOE, exercice réalisé par certains de nos lauréats à la suite de nos préconisations (OPALY, Kaufman&Broad).

Pour la suite, nous serons attentifs à l’intégration des résultats et préconisations du diagnostics produits, matériaux, déchets dans les projets proposés par les MOE.